La tentation de l'architecte, Paraula e musica

Projection

Cette séance est accompagnée

Projections suivies d'une rencontre avec un restaurateur de monuments historiques, puis avec un intervenant sur le patrimoine local.

Salle polyvalente de Fontanes

Village, 48300 Fontanes

Gratuit

  • Accessible aux enfants (niveau collège)

En savoir plus

Contact

salaux@grandcahors.fr

Année : 2020

Durée : 52

Pays de production : France

Production : Les Films de l'Aqueduc

Autour des vieilles murailles de Carcassonne se sont écrites, durant un siècle et demi, quelques-unes des pages essentielles du grand roman national du patrimoine. Il met en scène l’historien/archéologue, soucieux de préserver toutes les traces du passé qu’il ausculte, face à l’architecte, souvent tenté de reconstruire avec en toile de fond une volonté politique, changeante désireuse d’inscrire le patrimoine dans un récit national conforme à ses desseins. L’écriture du roman se poursuit aujourd’hui avec les mêmes acteurs autour du projet de restauration de Notre-Dame de Paris. La citadelle de Carcassonne, restaurée puis dérestaurée, en expose la trame.

Année : 2021

Durée : 74

Pays de production : France

Production : Daniel Mézergues

Si, selon les linguistes la France compte 75 langues ou dialectes, elle les a bien peu mis en valeurs et souvent même dénigré. Ce que sous d'autres cieux on a élevé au rang de trésors nationaux a été ravalé au rang de singularités exotiques prêtant à sourire, voire subversives. Ainsi, en un demi siècle, ont quasiment disparues les langues régionales. Écartées de tout cadre institutionnel, elles se sont peu à peu sclérosées et s'acheminent lentement vers un statut de langues mortes. Les musiques traditionnelles elles aussi en voie de disparition ont pour leur part bénéficié de l'essor du mouvement folk d'outre atlantique.

En France le nombre de locuteurs des langues régionales n'a cessé de diminuer, si, au début du XIX siécle, ils constituaient presque la moitié de la population hexagonale, ils étaient moins de 10% au tournant des années deux mille. Cependant, durant les décennies soixante et soixante dix, des voix ont commencé à s'élever et des mouvements à se constituer pour défendre ce qu'ils considéraient être un des fondements de leur identité. Ces nouveaux acteurs loin de se recroqueviller sur un passé et un patrimoine figé ont cherché dans les ressources des langues, des musiques et des pratiques culturelles, des alternatives au modèle consumériste et mondialisé. Chacun à sa manière avec ses moyens et ses passions a œuvré pour sortir de l'oubli et faire vivre ces diversités, ces singularités. Ces initiatives ont permis de sauvegarder une partie de cette culture, de ce patrimoine immatériel que l'État semble toujours peu enclin à défendre et valoriser.

  • Architecture / Habitat / Urbanisme
  • Arts / Culture
  • Musique

Organisé par