Louanges, Des Luths et délices, Cantiques brodés, Chants pour un shabbat

Projection

ANNULÉ

MÉDIATHÈQUE DU MUSÉE DU QUAI BRANLY

222, rue de l'Université , 75343 PARIS

Gratuit

  • Accessible aux adolescents (niveau lycée)

En savoir plus

Présentation

Séance en présence de la réalisatrice, Izza Genini
Film 1 : Louanges
Film 2 : Des Luths et délices
Film 3 : Cantiques brodés – Matruz
Film 4 : Chants pour un shabbat

Contact

elodie.saget@quaibranly.fr

Année : 1989

Durée : 26

Pays de production : Maroc, France

Production : OHRA, FAS (Fonds d'action sociale), CCM (Centre du Cinéma Marocain), ACCT (Agence de coopération culturelle et technique), CNC

Pélerins et confréries, soufies pour la plupart, viennent de tous les coins du Maroc pour le "Moussem", à la fois pélerinage religieux et fête populaire, de Moulay Idriss 1er, fondateur du royaume islamique du Maroc. Son sanctuaire est le théâtre de l'un des plus importants pélerinages religieux où la musique sacrée et la transe occupent une place centrale.

Année : 1989

Durée : 26

Pays de production : France

Production : OHRA Sogeav

La musique arabo-andalouse est emblématique de la tolérance qui régnait entre chrétiens, musulmans et juifs dans l'Espagne andalouse sous domination arabe. À Tétouan, surnommée "Fille de Grenade", Abdelsabek Chekara en perpétue le répertoire classique. Cette musique, qui se transmet oralement, est organisée en vingt-quatre suites appelées "noubas" dont il ne reste plus que onze aujourd'hui...

Année : 1991

Durée : 26

Pays de production : Maroc, France

Production : OHRA

Le "matruz" est l’image idéale de la communion judéo-arabe dans la musique. Réunis pour la première fois à Paris, le rabbin Haïm Louk et le maître de musique Abdelsadek Chekara interprètent ce genre musical composé de couplets chantés alternativement en arabe et en hébreu, en un accord parfait.

Année : 1991

Durée : 25

Pays de production : Maroc, France

Production : OHRA

Les juifs qui ont quitté le Maroc ont eu la bonne idée de prendre avec eux leur culture et surtout le "hazanout". Ce chant s'inscrit dans la tradition lyrique et musicale du judaïsme marocain, qui se perpétue lors des manifestations de la vie familiale, sociale et surtout religieuse et trouve son point d'orgue avec le "baqqachot", prière de la veillée du Shabbat. Les chants succèdent aux chants.

  • Arts et culture
  • Musique

Dans le cadre du cycle

Organisé par

Partenaire

Festival International Jean Rouch