Face à ce qui se présente, Le Bruit du temps, Messaoud

Projection

En présence de Anne-Marie Faux, Catherine Bareau

Cette séance est accompagnée

En présence de Catherine Bareau et de Anne-Marie Faux

S’y Pencher voir, lecture de texte

Dans ses précédents films Hic rosa, partition botanique (FID 2007) hommage poétique à la révolte à travers la figure de Rosa Luxembourg, puis Face au vent, partition bussionnière (FID 2009), où elle revenait sur son propre parcours, Anne-Marie Faux faisait du cinéma le lieu d’une insistance face aux renoncements. Le bruit du temps, Messaoud poursuit cet élan. Au départ, une promesse faite en 1986 à un enfant sur son lit d’hôpital parisien, d’aller voir sa ville, Béjaia en Algérie. Puis ce jour de 2011, où la promesse s’accomplit : « Voilà, tu y es, tu vas y voir, y écouter, le bruit que fait le temps, comment il passe et ne passe pas par là-bas. » À l’image, Béjaia aujourd’hui filmée en Super 8, images muettes de la ville : la rue, des plantes, des fleurs, des visages. Au son, une voix, la sienne, tendue à l’extrême, colère retenue: les événements, les mots, les noms se télescopent d’un temps, d’une langue et d’un pays à l’autre, révélant de ces « rendez-vous apatrides » au delà des coïncidences. Sont convoqués autant des lectures, des événements de l’Histoire que des souvenirs, et sont ainsi saisis, jetés, brassés le cinéma, l’amour, le temps, la violence, la fidélité, l’intuition, l’enfance… Paroles mêlées au brouhaha de la vie et de la rue, au bruit du vent, et du silence aussi. Images et sons déliés comme une invite à mieux relier, dans ce film en forme adresse à soi, aux autres, pour maintenir éveillé l’esprit de révolte. (Nicolas Feodoroff, FID 2014)

VIDÉODROME 2

49 Cours Julien , 13600 MARSEILLE

Payant

En savoir plus

Tarif

Prix libre + adhésion annuelle (5€)

Informations complémentaires

Cette séance sera consacrée au dernier numéro de La Revue Documentaires, soit le numéro 31, poétiquement et simplement intitulé Films, textes, textures. Y ont participé Catherine Bareau, Katherine Bauer, Nicolas Bonanni, Gabriel Bristow, Lucile Combreau, Olivier Derousseau, Emmanuel Falguières, Anne-Marie Faux, Julia Gouin, Joyce Lainé, Maylis Laureti, Lucie Leszez, Noélie Martin, Guillaume Mazloum, Martín Molina Gola, Rodolphe Olcèse, Agnès Perrais, Christophe Postic, Sébastien Ronceray, Elsa Rossler, Loïc Verdillon.

Comment les films, lorsqu’ils abritent des histoires, des poèmes ou des essais, engagent-ils des techniques, des expérimentations et des écritures cinématographiques singulières ? Comment, selon la manière dont un texte prend forme dans un film, un rapport au langage, aux images et au réel est-il sans cesse réinventé et questionné ?

Les articles réunis dans ce numéro – essais poétiques ou théoriques de cinéastes, de chercheurs et de chercheures– interrogent les écarts, les jeux qui surviennent lorsque les signes imprimés se métamorphosent en images, et vice-versa. Les textes circulent, s’échangent, de main en main, de films en livres, de livres en films, gestes au cours desquels les grains de la voix et du papier imprègnent la texture visuelle et sonore des films.

Les films qui confrontent cette double présence des textes et des images, le plus souvent fabriqués de manière artisanale, explorent les possibilités, les limites et les matérialités du langage, au cœur des pratiques et des supports cinématographiques, inventant ainsi des formes documentaires singulières.

Contact

marie.andriol@videodrome2.fr

Année : 2006

Durée : 12

Pays de production : France

Production : Autoproduit

Variation sur deux écrans. - Pourquoi pensez-vous qu’elle voudrait ? - Ça se voit. - À quoi ? - Je ne sais pas. - Vous venez de me dire que ça se voit, donc vous le voyez. À quoi le voyez-vous ? Vous le voyez, vous le sentez, il y a des signes... Décrivez les moi. - Je vous le jure, je ne sais pas... Mais pourquoi cela vous intéresse-t-il tellement ?

Année : 2014

Durée : 63

Pays de production : Algérie, France

Production : MPM Films

Un jour de 1986, ici, un petit garçon te parle de Bougie, sa ville natale, et te demande d’aller y voir parce qu’il sait qu’il ne la reverra pas. C’est en Algérie, en Kabylie plus précisément, au bord de la mer bleue. Un jour de 2011, tu es invitée là-bas, de ce côté-ci de la Méditerranée. Tu y vas comme on tient une promesse silencieuse. Longtemps, au temps de l’enfance déjà, tu as rêvé de l’Algérie, souvent tu as pensé y aller, comme ça, sans raison ni pourquoi. Que le moment viendrait où vous auriez rendez-vous, elle et toi, forcément. Voilà, tu y es, tu vas y voir, y écouter, le bruit que fait le temps, comment il passe et ne passe pas, de cet autre côté. Ici, en Kabylie, les sentiments ne se disent guère, ils se chantent, se récitent. "Le bruit du temps, Messaoud", le film à venir, est ce récit.

  • Politique

Organisé par

ASSOCIATION SOLARIS - VIDÉODROME 2 (MARSEILLE, Provence-Alpes-Côte d'Azur)