À l'ombre de la République

Projection

Cette séance est accompagnée

À l’ombre de la République
Réalisé par Stephane Mercurio | 2011 | France | 1h40
Pour la première fois, le CGLPL (Contrôle général des lieux de privation de liberté) accepte qu’une équipe de tournage le suive dans son travail, minutieux, essentiel de contrôle des droits fondamentaux dans les prisons, hôpitaux psychiatriques, commissariats… Pendant ces quelques semaines d’immersion à leurs côtés, un voile se lève sur l’enfermement et la réalité des droits fondamentaux en ces lieux.
Séance suivie d’un échange avec la réalisatrice (sous réserve) et Nicolas Potin.

BMVR - MÉDIATHÈQUE JOSÉ CABANIS

1 allée Jacques Chaban Delmas , 31506 TOULOUSE

Gratuit

En savoir plus

Contact

claire.gramont@mairie-toulouse.fr

Musique originale : Hervé Birolini

Année : 2011

Durée : 100

Pays de production : France

Production : Iskra

"Quel est donc, à l’orée 2010 en France, l’état des personnes privées de liberté ? Il revient au Contrôle d’affirmer que les personnes sortent rarement de ces lieux autrement que brisées ou révoltées". Rapport du contrôle général des lieux de privation de liberté (mars 2010). C’est le point de départ de ce film. Le CGLPL est une autorité administrative indépendante chargée de garantir les droits fondamentaux des personnes enfermées. À tout moment, sur l’ensemble du territoire français, les contrôleurs peuvent se rendre derrière les murs de leur choix. À toute heure, et pour la durée qu’ils jugent nécessaire. Prisons, bien sûr, mais également commissariats, hôpitaux psychiatriques, douanes, centres de rétention… Faire cette immersion avec le contrôle, c’est, bien entendu, voir une réalité sur laquelle la République se veut discrète.