Hyas et sténorinques, L'Hippocampe ou cheval marin, Oursins, Histoires de...

Projection

Cette séance est accompagnée

Séance suivie d’une rencontre avec Federico Rossin, historien du cinéma et programmateur associé.

Salle des fêtes de Lacroix-Barrez

Le Bourg, 12600 Lacroix-Barrez

Gratuit

En savoir plus

Contact

roxane.jouanneau@aveyron.fr

Année : 1929

Durée : 13

Pays de production : France

Production : N.A Production

Présentation de ces petits crustacés dont la particularité est de se couvrir, selon leur gré, de colonies végétales ou animales. Convivialité avec leur voisin, le ver spirographe.

Année : 1933

Durée : 13

Pays de production : France

Production : Les documents cinématographiques

Observation des amours du seul poisson à se mouvoir verticalement.

« Émotion quand, avec ses allures de dragon d'Uccello (le contraire serait plus juste), l'hippocampe accouche en roulant des yeux en signe de souffrance : encore une des plus belles images de l'histoire du cinéma français, avec celle des accouchements multiples, queues entrelacées... soulignés par une musique de Darius Milhaud.

Pour des travellings au fond de l'estuaire de la Garonne, David, l'ingénieur des studios Pathé, avait bricolé une Sept (petite caméra qui ne permettait de charger que sept mètres de pellicule) dans un caisson étanche : la première caméra insubmersible mobile. Faut-il dire que L'Hippocampe a accouché de tout le cinéma de Cousteau ? » Hélène Hazéra

Année : 1954

Durée : 10

Pays de production : France

Production : N.A Production

Documentaire réalisé en macro-cinéma et en accéléré avec de nombreux gros plans révélant des détails anatomiques.

Année : 1964

Durée : 10

Pays de production : France

Production : Les Documents cinématographiques

Ce film est une présentation de la crevette à travers sa nutrition, sa reproduction et la délivrance des larves.

Musique originale : Pierre Jansen

Année : 1972

Durée : 12

Pays de production : France

Production : Les Documents cinématographiques

Pour son dernier film de biologie marine, "Acera ou le bal des sorcières", Painlevé avait trouvé un animal des plus ragoûtants. L'acéra est une sorte d'escargot marin qui passe le plus clair de son temps à boulotter de la vase. Une sorte de capuchon rétractile lui permet de tracter sa coquille, et, plongé dans l'eau, de se livrer à d'incroyables danses en ouvrant et fermant son capuchon comme un parachute. L'acéra est bisexué-fonctionnel, pratiquant à la fois le rôle masculin et féminin dans des chaînes de plusieurs individus...

  • Environnement / Nature

Dans le cadre du cycle

Organisé par