Ces traces qui restent

Projection

ANNULÉ

En présence de Olivier Fély-Biolet

Cette séance est accompagnée

Cette projection se déroulera dans le cadre de l'action Un doc, une histoire initiée par les archives municipales de Thourotte. Suite à la projection d'un document audiovisuel, l'archiviste mettra en lumière des faits historiques, locaux, nationaux ou internationaux.

MÉDIATHÈQUE MUNICIPALE

Place Saint Gobain , 60150 THOUROTTE

Gratuit

En savoir plus

Présentation

Ces Traces qui restent

France - 2019- documentaire - réalisé par Olivier Fély-Biolet
52 min. - VF - tout public

14 février 1942. Jacques, 15 ans, est arrêté par la Feldgendarmerie à Choisy-au-Bac pour détention d’armes. Il est successivement emprisonné à Compiègne, Amiens et La Santé à Paris. Puis, personne ne sait ce qu’il devient : il disparaît. Jacques ne rentre pas à la Libération. Sa mère, Emilia, recherche sa trace pendant plus de 30 ans, en vain. Elle apprend seulement qu’il a été déporté depuis La Santé vers le camp de concentration d’Hinzert, en Allemagne, le 18 juin 1942. En 2015, Olivier Fély-Biolet s’est plongé dans les archives nationales et internationales, en quête du sort de son cousin. Il découvre son terrible parcours et pourquoi personne ne pouvait savoir ce qu’il était devenu.
L’histoire de sa disparition, comme celles de milliers d’opposants au IIIe Reich, révèle un aspect méconnu du régime de terreur mis en place par Hitler, entre 1941 et 1944 : celui des “prisonniers NN".

Contact

service.culture@thourotte.fr

Musique originale : Xavier Méchali

Année : 2018

Durée : 52

Pays de production : France

Production : Les Docs du Nord, Vigo Films, Pictanovo, France Télévisions

14 février 1942. Jacques, 15 ans, est arrêté par la Feldgendarmerie à Choisy-au-Bac (Oise) pour détention d’armes. Il est successivement emprisonné à Compiègne, Amiens et La Santé à Paris. Puis, personne ne sait ce qu’il devient : il disparaît. Jacques ne rentre pas à la Libération. Sa mère, Emilia, recherche sa trace pendant plus de 30 ans, en vain. Elle apprend seulement qu’il a été déporté depuis La Santé vers le camp de concentration d’Hinzert, en Allemagne, le 18 juin 1942. En 2015, Olivier Fély-Biolet s’est plongé dans les archives nationales et internationales, en quête du sort de son cousin. Il découvre son terrible parcours et pourquoi personne ne pouvait savoir ce qu’il était devenu. L’histoire de sa disparition, comme celles de milliers d’opposants au IIIème Reich, révèle un aspect méconnu du régime de terreur mis en place par Hitler, entre 1941 et 1944 : celui des “prisonniers NN”, les “Nacht und Nebel” (Nuit et Brouillard).

  • Histoire

Organisé par