Le Temps de l’usine

Projection

Cette séance est accompagnée

Suivie d'une conférence de François Lassus, ingénieur d’études à l’Université de Franche-Comté de 1973 à 2010 : « Sidérurgie comtoise : la transmission des savoir-faire… ».

Musée des Arts et Traditions Populaires

7 rue de l'Église , 70600 CHAMPLITTE

Gratuit

  • Accessible aux adolescents (niveau lycée)

En savoir plus

Informations complémentaires

Entrée gratuite, réservation obligatoire.

Contact

03.84.95.76.50 - musee-champlitte@haute-saone.fr

Année : 2020

Durée : 57

Pays de production : France

Production : Les Films d'ici, ARTE France

Dès le début du XVIIIe siècle, en Grande-Bretagne, une nouvelle économie “industrielle et commerciale”, portée par le textile, chasse des campagnes les petits paysans et les tisserands indépendants. Pour survivre, ils doivent désormais travailler contre salaire dans des fabriques (factories) qui rassemblent plusieurs milliers d’ouvriers. C’est la naissance de la classe ouvrière anglaise. Le travail en usine, le Factory System, où seul compte le profit, impose aux déracinés une discipline et une conception du temps radicalement nouvelles. Avec la révolution industrielle de la fin du  XVIIIe siècle, ils subissent un dressage plus violent encore, sous la loi de machines qui réduisent l’ouvrier à un simple rouage. Surexploitée et inorganisée, cette classe ouvrière va mettre plusieurs générations à inventer ses propres formes de lutte. Dans les années 1820, après des décennies de combats perdus, elle semble en mesure de faire la révolution.

Du début du XVIIIe siècle à nos jours, Stan Neumann déroule sur plus de trois siècles l’histoire du monde ouvrier européen, rappelant en une synthèse éblouissante ce que nos sociétés doivent aux luttes des “damnés de la terre”.
La classe ouvrière a-t-elle disparu, ou simplement changé de forme, de nom, de rêve ?

  • Histoire
  • Politique
  • Société
  • Travail