17e ÉDITION NOVEMBRE 2016Organisé par
Images en bibliothèques

Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

Courts métrages en 16mm

Danse et sport

Depuis 3 ans dans le cadre du Mois du film documentaire, la cinémathèque Robert–Lynen propose une série de programmes destinés aux plus jeunes, En 2016, des programmes sur le sport et la danse font écho au corpus thématique Le sport autrement.
Cet événement sera aussi l’occasion de revenir sur le dispositif de la projection argentique puisque ces programmes sont disponibles uniquement sur support 16mm.

C’est sur réservation que l’équipe de la cinémathèque Robert-Lynen se déplacera sur la proche banlieue parisienne avec le matériel de projection nécessaire et se chargera de la présentation du programme.
Les programmes sont également proposés aux Cinémathèques Régionales équipées d’un projecteur 16mm.

Les programmes :



Images dansées

Images dansées

Programme pour les 6/8 ans - 46’

DANSE PLASTIQUE : LE SERPENT
Réalisateur anonyme (1925 / 2’)
Devant une statue géante à l’effigie de bouddha, une jeune femme vêtue et maquillée à l’indienne exécute des ondulations du corps et des bras. Ses mouvements viennent imiter ceux d’un serpent pour une danse offerte à la divinité.

A STUDY IN CHOREOGRAPHY FOR CAMERA
de Maya Deren (1945 / 2’)
On voit un danseur évoluer en solo, et dans le silence (le film est muet) sur un fond de nature, puis dans un intérieur classique. Le geste est montré de façon épurée, graphique, puis on s’attache au visage du danseur, qui semble impassiblement beau, comme détaché de tout effort, de toute contrainte physique. Maya Deren filme la danse comme une peinture abstraite, un signe pur dans l’espace, et le corps semble plus être une partie de l’oeuvre qu’un simple interprète.

FILM AVEC DES DANSEURS A NEW-YORK
de Yaël Woll (7’)
Film expérimental en noir et blanc avec un couple dansant sur un toit devant les gratte-ciel New-yorkais. Une bande sonore très intéressante, composée du vent et ressemblant à un signal d’alarme.

TUKTU ET LES EPREUVES DE FORCE
de Laurence Hyde (1967 / 14’20)
De robustes et audacieux chasseurs Inuits se livrent à des combats de boxe, pratiquent la lutte de traction à la corde et d’autres sports violents pour montrer leur force et la mettre à l’épreuve. Nous assistons à la danse des Inuits, rythmée par le tambour qui met en valeur à la fois leur sens de la poésie et du rythme.

TAA TAM
de André Leduc (1995 / 10’)
Dans cette légende racontée au rythme trépidant du tam-tam, Mala, et les hommes de son village découvrent sons et percussions et clament la nouvelle, la perpétuant ainsi à travers les âges.
Montagne

Montagne

Programme pour les 6/8 ans - 42’

A L’ASSAUT DES AIGUILLES DU DIABLE
de Marcel Ichac (1943 / 23’)
Relation rétrospective de la première ascension réussie en 1925 par le guide chamoniard Armand Charlet des cinq aiguilles du Diable dans le massif de Chamonix. Ce film, commenté par Charlet lui-même, est un documentaire sportif et humain exceptionnel, illustré de magnifiques photos. Musique de Tony Aubin. Livre publié par l’auteur sous le même titre en 1946. Premier film réalisé au monde sur la spéléologie.

PERSEVERANCE RECOMPENSEE
de Lechoslaw Marszalek (1968 / 11’)
Dans la montagne, en hiver, des enfants ont fabriqué un bonhomme de neige qui, au moment du dégel, se refusant à fondre, est contraint de monter toujours plus haut vers les cimes. Plusieurs fois sur le point de se liquéfier, il parviendra néanmoins à gagner une caverne que vient d’abandonner un ours sentant venir l’approche du printemps. Protégé alors par le froid, le bonhomme de neige passera toute la belle saison avant de retourner, dès le début de l’hiver, auprès des enfants.

A LA CONQUETE DU POLE
de Georges Mélies (1912 / 8’)
Document essentiel sur les origines du cinéma. Relation féerique d’une expédition polaire à bord d’un aéronef de fantaisie.
Sur neige et sur glace

Sur neige et sur glace

Programme pour les 6/8 ans - 52’

SPORTS DE GLACE
de Henri Caurier (1943 / 11’)
Le patinage artistique, le hockey sur glace (règles du jeu et scènes de matches), les courses sur patins (course de fond sur 5.000 mètres, course de vitesse sur 500 mètres).

SKI TOTAL
de Jacques Ertaud (1963 / 17’)
Pour l’équipe de France de ski, l’entraînement commence dès septembre. L’hiver venu, la neige a recouvert la forêt. Les jeunes gens s’élancent pour leur première grande descente. Ce sera leur seul moment de liberté avant l’entraînement technique, très long, très dur, fastidieux parfois. Enfin, ils seront prêts à affronter les premières grandes compétitions internationales. Le départ est, pour eux, une délivrance. Ils entrent alors dans le monde de la solitude, après avoir abandonné celui de la crainte. Cette course nous pouvons la suivre, comme les coureurs, grâce au casque caméra, à plus de 100 kilomètres heure. Alors le ski n’est plus qu’un jeu merveilleux par lequel l’homme oublie qu’il est un homme pour devenir l’animal le plus rapide, le plus agile, le plus précis.

VOILIERS SUR GLACE
de Jadwiga Kaedzierzawska (1967 / 10’)
Un jeune garçon suit avec attention les péripéties d’une course de voiliers sur glace. Il chausse des patins et, témérairement, se lance sur la surface gelée du lac. Il tombe plusieurs fois mais, malgré son inexpérience manifeste, poursuit sa route, s’approchant des voiliers qui se sont enfin immobilisés. Sa curiosité le pousse à monter à bord de l’un de ces appareils et à le manoeuvrer. Filant sur la glace, le voilier, entre les mains imprudentes de l’enfant, ne peut plus être contrôlé. Les hommes qui avaient participé à la course se lancent à la poursuite du jeune garçon. Ils le rejoignent et immobilisent son appareil. L’enfant, s’éloigne alors, seul, sur la glace, tenant à la main ses patins, autre symbole de son inexpérience.

COLARGOL (12) AU POLE NORD
de Anna Harda (1970 / 14’)
Colargol glisse sur la banquise, en compagnie du corbeau, sur un traîneau tiré par Hector, le rat. Une tempête de neige se lève et Colargol se perd. Par bonheur, il se retrouve avec ses amis devant un igloo. L’ours, qui l’habite avec sa petite-fille, les invite à entrer. Tous trois se restaurent et se reposent. Après quoi tout le monde s’en va faire du patin à glace. Pendant leur absence, les deux marins perdus sur la banquise découvrent à leur tour l’igloo. Ils entrent, mettent à sac la petite habitation puis s’endorment ivres morts. A leur retour Colargol et ses amis les découvrent et l’ours les met en fuite. Tout le monde se met alors à danser.
Histoire de sports

Histoire de sports

Programme pour les 8/12 ans - 41’

LE SPORT FRANCAIS A CENT ANS
de Gilbert Prouteau (1952 / 23’)
Les origines du sport en France depuis 1850 jusqu’à la première session des Jeux Olympiques organisés à Athènes en 1896 sur l’initiative du baron de Coubertin.

TENNIS
de Marcel Martin, texte de Jean Cocteau (1946 / 12’)
Histoire du tennis de l’antiquité à nos jours.

LA BILLE
Réalisateur anonyme (6’)
Aux portes de Paris, un groupe de jeunes gens s’adonnent à une compétition de jeu de billes. Grâce à une savoureuse utilisation du montage et à une bonne dose d’humour, les protagonnsites réussissent tour à tour des exploits extraordinnaires et ne manquent jamais leur cible.