Le Mois du Film Documentaire
 

Partenaires institutionnels

Ministère de la Culture et de la Communication


Direction générale des médias et des industries culturelles
Service du Livre et de la Lecture - www.culture.gouv.fr

Le Mois du film documentaire est né d’une initiative du ministère de la Culture et de la Communication. Pour la Direction du livre et de la lecture, le Mois du film documentaire est l’occasion de mettre en valeur les collections audiovisuelles des bibliothèques publiques, seul réseau de diffusion permanent pour des oeuvres de création rarement programmées en salles ou sur les chaînes de télévision.


Secrétariat Général
Service de la Coordination des Politiques Culturelles et de l’Innovation (SCPCI)
www.culture.gouv.fr/culture/ddai.html

La DDAI s’est associée dès la création au Mois du film documentaire dont les finalités rejoignent pleinement ses missions en faveur des publics. La DDAI soutient Images en bibliothèques dans ses actions pour une meilleure connaissance des fonds documentaire présents dans les médiathèques et pour une meilleure collaboration entre les différents réseaux de diffusion du film et les établissements scolaires.


Centre National du Cinéma et de l’Image animée

Direction de la Création, des Territoires et des Publics
Service de la Diffusion Culturelle - www.cnc.fr

Depuis sa première édition, le CNC apporte son soutien au Mois du Film Documentaire. Par ailleurs, le catalogue Images de la culture est un outil privilégié de diffusion dans le secteur non commercial. Il est destiné à tous les établissements publics qui mènent une action en contact direct avec le public dans une grande diversité de pratiques et de centres d’intérêt, en particulier les associations œuvrant pour les publics en difficulté d’accès à la culture.


PROCIREP

www.procirep.fr

La PROCIREP, société civile des Producteurs de Cinéma et Télévision, a en charge la défense et la représentation des producteurs français dans le domaine des droits d’auteurs et des droits voisins. La PROCIREP soutient les efforts déployés par les Producteurs d’oeuvres cinématographiques et audiovisuelles qui prennent des risques financiers pour mettre en œuvre des programmes de grande qualité artistique.


SCAM - Action Culturelle

www.scam.fr

Depuis plusieurs années, les auteurs de la Scam travaillent à la promotion du répertoire documentaire dans le cadre de leur politique culturelle. La Scam soutien le Mois du Film Documentaire par le biais d’une aide destinée à la prise en charge de déplacements et d’hébergements de réalisateurs. Cette aide est confiée à Images en Bibliothèques qui la reverse auprès des participants.


Institut français

www.institutfrancais.com

L’Institut français, opérateur du ministère des Affaires étrangères pour l’action culturelle extérieure de la France, développe des projets en faveur de la promotion des échanges artistiques, de la diffusion de la langue française, des livres et des savoirs. Le Département cinéma de l’Institut français contribue à la promotion et à la diffusion culturelle du cinéma français récent et de patrimoine à l’étranger ainsi que des cinémas du monde dans tous les territoires où les films ne sont pas distribués commercialement. Son action d’élargissement, de diversification et d’éditorialisation de l’offre cinématographique s’accompagne de programmes en matière d’action culturelle et d’éducation visant à développer les publics et plus globalement l’appétence pour le cinéma français.


Région Ile de France

www.iledefrance.fr

La Région subventionne un emploi tremplin « assistant(e) de communication » au sein d’Images en Bibliothèques afin d’en renforcer la communication tout au long del’année, et notamment sur l’évènement « mois du film documentaire » et de développer le nombre de médiathèques adhérentes (aujourd’hui au nombre de 404). Ce poste vise à communiquer sur l’activité des médiathèques en faveur du cinéma et de l’audiovisuel, encore mal connue et donc mal identifiée par les salles de cinéma, les associations et les établissements scolaires comme partenaires potentiels pour mener des actions culturelles autours de films. Un travail sur la richesse des collections des films sera développé auprès despublics. L’association, en qualité de coordinateur national, poursuivra son action pour fédérer les participants afin d’apporter une unité. L’emploi tremplin sera en liaison avec les structures régionales, afin de garantir une coordination sur le plan national.

 

 

Partager YouTube
 
 
   
   
Jean-Loup Trassard, Comme un ruisseau mayennais
de Pierre Guicheney
(2010 / 75’ / France)
Une manifestation coordonnée par Images en Bibliothèques